Frères Young

Les frères Young en 2012, de gauche à droite : Malcolm, George et Angus.

Dimanche 22 octobre 2017, nous apprenions que George Young, né le 6 novembre 1946 à Glascow en Écosse, est décédé à l’âge de 70 ans. Grand frère d’Angus et Malcolm et mentor du groupe AC/DC pour lequel il produit avec son comparse hollandais Harry Vanda les albums High Voltage (1975), TNT (1975), Dirty Deeds Done Dirt Cheap (1976), Let There Be Rock (1977), Powerage (1978), Blow Up Your Video (1988) et Stiff Upper Lip (2000), il notamment fortement aidé le groupe à décoller et à se professionnaliser. Rendons donc hommage à un homme qui fut important pour toute la scène rock australienne et pas seulement pour AC/DC.

Avant de travailler avec AC/DC, George fit parti de deux formations rock. La plus connue étant The Easybeats avec laquelle il joua de 1964 à 1969 et connu le succès international grâce à la chanson Friday On My Mind en 1966 (élue meilleure chanson australienne de tous les temps en 2001, rien que ça), ce qui valu au groupe le surnom de « Beatles australiens ». Les années qui suivirent furent moins glorieuses et le split arriva en 1969. Une reformation eu lieu en 1986. Suite à cette expérience, Harry Vanda et George Young devinrent producteurs pour Albert Productions, une maison de disques australienne qui signa de nombreux groupes classés Hard Rock. Son autre formation fut Flash And The Pan, fondée à la fin des années 70 mais qui connue moins de succès.

Très présent pour ses frères tout au long de sa vie, il les aida sur la production et la composition mais également sur scène puisqu’il tint le rôle de bassiste aux débuts du groupe. On peut également l’entendre jouer de la basse sur quelques albums (notamment High Voltage). C’est aussi lui qui fit découvrir la guitare à Malcolm dans sa jeunesse. Décrit comme le sixième homme du groupe, George était plus qu’un exemple pour Malcolm et Angus. Ce dernier exprima régulièrement que sans leur grand frère, AC/DC n’aurait pas été ce qu’il devint. Outre le plus grand groupe de Hard Rock du monde, George et Harry Vanda produisirent le premier album d’un autre groupe de Rock australien en 1978 : Rose Tattoo. L’aventure ne s’arrêtera pas là puisque les deux producteurs retravailleront avec la bande de Peter Wells pour les albums Assault And Battery en 1981 et Scarred For Life en 1982.

Le groupe a publié un communiqué que nous vous livrons dans sa version traduite : « C’est dans la douleur que nous annonçons le décès de notre frère bien-aimé et mentor George Young. Sans son aide et ses conseils, il n’y aurait pas eu d’AC/DC. En tant que musicien, compositeur, producteur, conseiller et bien, bien plus, on ne pouvait imaginer un homme plus impliqué et professionnel. En tant que frère, ont ne pouvait espérer un meilleur frère. Pour tout ce qu’il a fait et nous a donné tout au long de sa vie, nous nous souviendrons toujours de lui avec gratitude et le garderons près de nos cœurs ».

George faisait partie partie d’une fratrie de huit enfants : Steven (père de Stevie, actuel guitariste rythmique d’AC/DC), Margaret (qui trouva le nom du groupe grâce à une machine à coudre), John, William, Alexander (décédé en 1997), George, Malcolm et Angus.

Ci-dessous, retrouvez quelques photographies d’archives de George Young. Enfin, nul hommage ne serait complet sans la vidéo de Friday On My Mind, captée en 1969.

Kouni

George Young en studio avec ACDC

En studio avec AC/DC : George à gauche, aux manettes. À sa gauche et juste devant Angus est assis Harry Vanda, producteur de nombreux albums du groupe.

Bon Scott avec George Young

Complètement à droite, coupé au cadrage : George Young tient la basse au sein d’AC/DC. Au fond, vous remarquerez que Malcolm utilise une Stratocaster à la place de sa fidèle Gretsh Firebird.

The Easybeats

Photographie promotionnelle des Easybeats, prise en 1968 à Londres.

The Easybeats 3

Harry Vanda et George Young, The Easybeats

The Easybeats 2

Photo promotionnelle des Easybeats