Z Family – Chapter II : Origin

Posté le : 23 janvier 2018 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , ,
Genre : Rock/Metal - Sortie : 21 septembre 2017

Genre : Rock/Metal – Sortie : 21 septembre 2017

Sur cette belle image de pacte entre un prêtre et le diable, débutons 2018 avec une première chronique, celle de Z Family. Pourquoi Z me direz-vous ? Parce que c’est le pseudonyme de son guitariste et principal compositeur. Cela n’a pas échappé aux connaisseurs que vous êtes, chers lecteurs et lectrices, que ce petit génie a officié dans Dagoba. Le reste de la marmaille qui se rassemble autour de lui se nomment Pedro au chant, Benjamin aux baguettes, Loic à la basse et Mathieu à la deuxième guitare. Tout ce beau monde nous ramène le mistral et du soleil car peuchère, c’est un groupe de Marseille. C’est nos partenaires de M&O Music qui promeuvent ce nouvel album qui avec sept titres, se trouve un peu hybride entre un EP et un album entier. Mais mieux vaut ça que du remplissage, tout à fait les gars ! La partie mixage est réalisée par Fred Duquesne (Mass Hysteria) et je peux vous dire d’emblée qu’à ce niveau là, sa sonne travail de pro. Entrons plus avant dans la musique des Metalheads de la canebière.

Entrée calme en arpèges acoustiques avec Late Night Sorrow, ben oui un chagrin ça ne commence pas en fanfare. La voix de Pedro est claire, typique des groupes venus d’outre Atlantique tel que Alter Bridge. De temps à autre, il passe en mode méchant mais pas longtemps, le chant saturé ne doit pas être son registre favori. Les guitares saturées entrent après quelques secondes, le tout dans une ambiance très moderne, légèrement néo-metal. Mais Z Family oscille avec le Rock si bien que la limite n’est pas facile à fixer. Une chose s’entend d’emblée et même sans avoir vu le talent de Z dans son groupe précédent, on entend que c’est à ce niveau que prend source la créativité. Déjà, les deux grattes jouent des partitions différentes, ce qui est appréciable mais en plus les harmonies sont réussies. La batterie fait le job et surtout le son rend bien et entoure l’ensemble d’une aura rythmique bienvenue. Cette première salve se termine un peu plus punchy avant d’enchaîner sur Inked and Electric dont vous pouvez découvrir le clip. Là, le riff d’entrée fait moins de quartier et contraste avec un refrain sympa chanté par un beau gosse. Les demoiselles devront cependant aimer les barbes mais pour retourner à ce qui nous concerne, son chant est plein de peps. Ça me rappelle le chanteur de Creed Scott Stapp (défunt groupe que j’aimais bien), ancêtre d’Alter Bridge. C’est cette alternance entre riffs accrocheurs et chant lisse mais rythmique qui crée toute l’ambiance. Le passage final en chant saturé est néanmoins bienvenu pour marquer un autre contraste intéressant.

Fragment démarre par des samples au synthé, il faut ensuite bien écouter en stéréo pour saisir l’entrée progressive des guitares gauche/droite. Le refrain glisse à nouveau comme une planche de surf californien, le tout sur fond de ruptures rythmiques. Origin sera l’interlude instrumental calme qui révèle d’autres cartouches dans la ceinture de Z. On s’allonge tranquille et on écoute les nuances de la mélodie nous faire planer. Attention toutefois à se réveiller avant le passage à Animal, car  l’intro revient dans un style plus rentre-dedans. Nous entendons mieux la basse, bien groovy et percussive. L’intro aux guitares de Big Gun Player est de toute beauté, je pense que c’est mon titre favori de l’album. Il donne une sacrée énergie, toujours avec la même recette mais en variant suffisamment pour que cela garde un aspect surprenant. Terminons ce voyage dans les Calanques par la ballade Whisky River où Pedro se transforme en crooner. Il y a un peu de Nickelback aussi dans Z Family.

Pour conclure, un Ep sympa, super bien produit et qui passe vraiment bien. Ce n’est pas aussi Metal que Dagoba sans être non plus du Rock basique. On reconnaît tout le potentiel créatif de Z qui visiblement s’éclate dans des nouvelles directions et s’est assagi un peu. On retient aussi la belle voix typique du style de Pedro. Puisse ce combo nous offrir d’autres galettes de la même qualité.

Khaos

Tracklist :

  1. Late Night Sorrow
  2. Inked And Electric
  3. Fragment
  4. Origin
  5. Animal
  6. Big Gun Player
  7. Whiskey River

Liens :

Page facebook : https://www.facebook.com/Zfamilymusic/

Compte sur M&O Music : http://www.m-o-music.com/site-metal/groupes/groupes-fiche-album/?groupe=186

Clip de Inked And Electric : https://www.youtube.com/watch?v=akj_yIIi1L8