Genre : Death Metal - Sortie : 20 janvier 2018

Genre : Death Metal – Sortie : 20 janvier 2018

Demenseed nous vient de Grenoble dans l’Isère, la ville des brûleurs de loups aussi. Le groupe a vu le jour en 2009 et évolue sous la forme d’un quintet qui compte dans ses rangs Luc Messina et Cédric Navarette aux guitares, Thomas Messina à la batterie, Adrien Policastro à la basse et enfin de Didier Pons au chant. Une première démo est apparue en 2010 et intitulée Light Window. Après quelques remaniements, le groupe sort un EP en 2015 répondant au nom de Granite Forest. Avril 2017 voit l’enregistrement de l’EP qui nous concerne aujourd’hui. Des ressorties discographiques sont à prévoir prochainement, alors nous vous tiendrons au courant de cela. Sachez que le groupe s’intéresse également au jardinage. Installez-vous tranquillement, prenez un café, même si tu n’aimes pas tu en prends un et nous allons voir tout cela. C’est parti.

Quand un groupe revendique jouer du Death Metal, aimer le café et le jardinage, on se dit que là, ça ne peut pas être mauvais. En effet qui n’a jamais désherbé en écoutant Obituary ? Qui n’a pas planté un abricotier en fredonnant du Cannibal Corpse ? Au risque d’avoir un arbuste planté de travers mais ça c’est autre chose. Donc revenons à Demenseed. Ici, on ne fait pas pousser, on désherbe en masse. La musique de ce groupe ferait passer un bidon d’agent orange (eau de toilette défoliante et exfoliante utilisée au Viêt-Nam en son temps) pour un flacon de n°5 de Chanel. Ici, ça scalpe, ça dessèche, ça brûle, ça fait mal à ta tête, grosse fête. Oui, la musique de ces Grenoblois n’est pas bio. Le bio ici on s’en fout. Ici nous avons un EP Round Up, trois titres en une seule application pour une efficacité maximale. Mettre cet EP, même à volume moyen, dans votre jardin, vous garantit la fin des mauvaises herbes, des bonnes aussi, la fin des nuisibles et de toute autre forme de vie aussi. Pourquoi ? Mais cher ami métalleux et chère amie métalleuse simplement parce qu’Evisceration est un coup direct au foie, une patate à la Tyson des grands soirs, un coup de marteau dans les dents. Ce premier titre en effet distille son poison lentement mais ô combien sûrement, accélération, growls efficaces, voix d’outre-tombe qui déboule en trombe. Tout est là pour un maximum d’efficacité. Le riff lancinant agit comme une disqueuse, implacable. Marble and Beryl qui lui emboîte le pas s’affiche dans un tempo plus lent et plus lourd, plus subtil aussi mais la rage et l’envie de bouger sont là. Un titre un « peu » plus en retenue mais se montrant tout aussi efficace que son prédécesseur, surtout si l’on en juge par l’accélération du riff aux trois minutes du morceau, la suite étant un épandage brutal sans interruption jusqu’à la note finale. Le troisième et dernier titre, éponyme de cet EP, vient clore de fort belle manière ce trop court opus. Le morceau reste taillé dans le même esprit que ces deux prédécesseurs. Notons le superbe passage peu avant les quatre minutes du morceau, frissons. Peu de titres, oui c’est vrai, mais les trois présentés sont conçus de manière à défricher un hectare en dix secondes à peine. Le silence se fait, tu peux reprendre un café et ranger ta débroussailleuse ami métalleux. C’est fini.

Demenseed peut se targuer d’avoir fait court mais d’avoir cibler et détruit son auditoire, pan dans la poire. Son Death Metal n’a rien à envier aux plus grands. Cet EP se montre d’une très grande qualité, une galette au son de très bonne facture, ce qui ne gâche rien. Alors bravo, et que cet EP et les suivants vous mènent au-delà des montagnes, par-delà les océans, puissent les vents porter votre message très haut dans le ciel, et bien au-delà.

Pat

Tracklist :

  1. Evisceration
  2. Marble And Beryl
  3. Blodd Stained Lamb

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/Demenseed

Bandcamp : https://demenseed.bandcamp.com/

Blood Stained Lamb sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=F2DvceGOnhI