Kamizol-K – Awakening : rage divine

Posté le : 10 septembre 2018 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , ,
Genre : Metal/Hardcore/Thrash Metal - Sortie : 25 avril 2018

Genre : Metal/Hardcore/Thrash Metal – Sortie : 25 avril 2018

Kamizol-K nous vient de Lyon où le groupe ne compte pas moins de six membres. Ici, on lutte pour l’emploi et on ne traîne pas puisque formé en 2015 et après une première démo, le groupe est entré en studio en juillet 2017 pour enregistrer leur premier EP. La machine à taper se compose donc aux grattes de Kevin et Gaétan, de Nico à la basse, d’Arno derrière les fûts et enfin de Yeun et Chucky au chant. Notons que dans ce monde de bruteS, Chucky est une fifille, il fallait le préciser, c’est fait. Assieds-toi tranquillement, respire un bon coup parce qu’il va t’arriver un truc sérieux sur le coin de la courge cher ami métalleux. On y va c’est parti.

Quand ça sent l’orage, ça va faire tout noir (ta g…) et bien là, croyez-en votre serviteur du jour ça va faire orage dans tes oreilles. Un regard rapide sur la pochette où une demoiselle sexy mais ô combien inquiétante semble délivrer un message du type « tu ne le sais pas encore mais t’es déjà mort ». Subtil et graphisme réussi. Voilà pour l’emballage de l’orage. Le contenu, quant à lui, est plus proche du cataclysme létal que de la légère brise sous un soleil couchant. Oui, le groupe a décidé de te faire mal, tant mieux que tu restes là car tu aimes ça. La musique de Kamizol-K est un ensemble, elle s’écoute et se lit en un seul tenant, telle une masse inaltérable au noyau imputrescible. Oui, leur musique n’est peut-être pas le crédo de tous mais on s’en fout tant elle est efficace et sincère, et c’est bien là le nécessaire. Pénétrons maintenant dans l’antre du mal. L’intro passée, Chucky vous invite à la fête un premier morceau très typé Thrash/Core. On bouge instantanément, le rythme saccadé fait merveille, le chant à deux est assez impressionnant, le riff qui démarre à deux minutes et vingt cinq secondes agit comme un hachoir à broyer tous types de matériau. Imparable. Un premier titre qui pose les jalons d’un divine destruction. Que nous soyons bien d’accord, la totalité de cet EP est taillée dans la même veine d’un bois que l’on ne coupe pas. Les riffs confinent à l’efficacité la plus totale, le chant de Yeun et Chucky fait ce qu’il faut faire sur chaque titre, et la puissance avec laquelle Chucky chante et hurle est assez remarquable. Le phrasé des guitares sait aussi se montrer très ambitieux et réussi comme le solo entendu sur DLC, du tout bon. Pas de doutes, la qualité est là, emprunte de rage et de violence. 69 Forces pourra rallier les cris de la foule quant à son chorus. Comme casser des nuques semble être aussi le hobby du groupe, Sinner est parfait dans le genre et s’il fallait quand même ressortir un titre parce que l’on me le demande, ce serait celui-ci. Probablement le plus abouti en termes de rentre-dedans qui fait sauter les dents et fait peur aux enfants. Le chant sur ce titre est juste ahurissant de grinta et de folie. Amis métalleux et amies métalleuses, au vu de la voix de Chucky (tu parles d’un nom pour une princesse) craignez le jour où la demoiselle sera grave en colère parce que là, il y a fort à craindre que son courroux fasse passer le blitz opéré à Londres en son temps pour un putain de pétard mouillé. Elle fait peur la dame ! Vous l’aurez compris, cet EP est fait d’un béton armé à la densité que rarement égalée. Ah, il faut une note dissonante ? Alors nous dirons que le son global de cet album n’est peut-être pas optimum mais comment faire passer cela pour un reproche tour relatif ? LE son est la chose la plus dure à obtenir, alors nous ne saurions en tenir rigueur au groupe tant le reste est excellent dans son genre. L’hécatombe se termine en trombe par Running Dead et son riff littéralement mortel, ou comment finir de la manière la plus belle.

Kamizol-K avec son premier EP enchantera les aficionados, ne régalera pas les non-amateurs du genre qui auront tort de ne pas pousser plus loin leurs limites. Que cet état de fait serve de sur-motivation aux musiciens de ce combo. Leur passage au Sylak cette année en a enchanté plus d’un, nous en étions témoins. Alors tracez votre route, la volonté vient toujours à bout de tout, vous avez les arguments pour être devant. United Forces doit être votre leitmotiv pour repousser encore plus loin les obstacles qui pourraient venir se mettre devant vous. Bonne route à ces p’tits gars et à la fifille aussi !

Pat

Tracklist :

  1. Intro

  2. Watch Out

  3. DLC

  4. 69 Forces

  5. Sinner

  6. Betrayer

  7. Running Dead

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/KamizolK

Clip de 69 Forces sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=uCXOEBaRtNs