Interview : Julien Truchan (Benighted) en toute intimité

Posté le : 21 septembre 2018 par dans la catégorie Interviews
Tags:

Benighted-2017

Benighted, on ne présente plus, cette machine à arracher les têtes possède actuellement une activité discographique chargée puisque son nouvel EP Dogs Always Bite Harder Than Their Master va sortir le 12 octobre prochain, et vous pouvez d’ores et déjà vous le procurer chez les p’tits gars de Season Of Mist, alors vous n’avez plus qu’à acheter, et vite.

Interviewer Julien Truchan, hurleur du groupe, et lui poser des questions que l’on ne pose pas habituellement, sortir quelque peu des sentiers battus pour connaitre la personne derrière le frontman que nous connaissons tous, voilà un beau challenge que Julien a bien voulu relever et s’y prêter avec un plez gros comme ça ! Merci à toi !

Sons Of Metal : Salut Julien, en quoi consiste l’échauffement de ta voix ? Que ce soit en studio ou live.

Julien : Salut ! En fait, je ne m’échauffe pour ainsi dire pas… On a un rituel avec Fabien, mon guitariste, c’est que je teste mes cinq types de voix différentes avant de monter sur scène, plus pour s’amuser qu’autre chose d’ailleurs ! (rires)

SOM : Avant de monter sur scène, tu ressens le trac malgré les années d’expérience ?

Julien : Je ne parlerais pas de trac mais plus d’excitation et d’impatience positive ! La dernière heure avant de jouer me parait toujours interminable car je suis toujours super excité de monter sur scène avec mes acolytes et balancer tout ce qu’on a dans le ventre aux gens venus nous voir !

SOM : 70 000 tonnes de Metal en trois mots ?

Julien : Irréel, brutal, paradisiaque.

SOM : La vision de ta famille sur ton activité de musicien ?

Julien : Ils me soutiennent à fond. J’ai beaucoup de chance d’ailleurs vu les déplacements que je fais et mes absences répétées !

SOM : Ton meilleur souvenir de musicien ?

Julien : Je dirais le premier Hellfest qu’on a fait en 2004 qui s’appelait encore Fury Fest à l’époque ! C’était notre première vraie grosse scène et voir une telle masse de gens venus foutre le bordel dans la fosse et connaître nos titres… Rien que d’y repenser, j’en ai encore des frissons !

SOM : Ton pire souvenir de musicien ?

Julien : Une date à Frankfurt en 2014 ! On revenait du Metaldays en Slovénie, on s’est fait douze heures de bouchons sur les autoroutes allemandes, arrivés trente minutes avant de jouer dans une petite salle au son horrible avec des larsens dans tous les sens, le promoteur était bourré, ne gérait rien du tout et est arrivé titubant à la fin du show en nous disant qu’il n’avait que la moitié du cachet et espérait que ce n’était pas un problème… Il nous a traités de rock stars quand on lui a dit que si, avant de nous emmener dans l’appartement où on dormait normalement et où on a dormi à même le sol tellement les matelas nous semblaient sales et plein de bestioles… L’horreur du début à la fin cette date !

SOM : Quelles études as-tu fait ?

Julien : Je suis infirmier.

SOM : Si tu devais changer de métier, ce serait lequel ?

Julien : Sûrement quelque chose dans le management ou le coaching personnel.

SOM : Tes goûts en matière de nourriture ? Un plat préféré ? Un vin préféré ?

Julien : J’aime surtout la viande, le steak tartare me rend fou ! Ah ah ! En vin rouge, j’adore le Saint-Joseph et en blanc le Tariquet.

SOM : Tes rêves de voyages ? Un endroit dans le monde que tu souhaiterais voir absolument ?

Julien : La Nouvelle-Zélande, je rêve d’y aller.

SOM : Ta voiture de rêve ? Ta caisse actuelle ?

Julien : Si tu savais à quel point je me fous des marques ou modèles de voiture… J’ai une Peugeot 308.

SOM : Tu pratiques un sport ? Tu as un sport préféré ?

Julien : J’ai fait du rugby pensant dix-sept ans et j’ai dû arrêter à cause de mon dos. Maintenant, je ne fais plus que de la musculation et de la course à pied.

SOM : Ton rêve que tu juges raisonnable ?

Julien : Tourner au Japon, en Australie et Nouvelle-Zélande

SOM : Ton rêve que tu juges inaccessible ?

Julien : Avoir des cheveux à nouveau ? Ah ah ah !

SOM : Quelle est la chose qui te révolte le plus dans ce monde ?

Julien : La position de victime et les offensés chroniques !

Interview menée par Pat

Liens :

Page Facebook de Benighted : www.facebook.com/brutalbenighted

Bandcamp : https://benighted.bandcamp.com/