Redshift – Duality

Posté le : 03 octobre 2018 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , ,
Genre : Hard Rock - Sortie : 2018

Genre : Hard Rock – Sortie : 2018

Redshift est un groupe de la région parisienne, Massy très exactement. La formation joue du Rock influence Hard Rock et est composée de Thibault au chant, Clem et Victor aux guitares, Tim aux baguettes et Alitsh à la basse. Voici Duality, leur premier album promu par nos partenaires de M&O Music.

Voila une chronique qui a été difficile à écrire. En effet, lorsqu’on a moyennement accroché, ce qui est le cas pour cet album, se pose la question de rédiger ou pas. Le but n’est pas de casser du sucre sur des musiciens qui suent sang et argent pour faire du mieux possible. Alors il faut analyser ce qui déplait et voir pourquoi, le relativiser aussi pour tenter d’aller vers plus d’objectivité.

Tout d’abord, du côté des gros atouts, il faut avouer que les lignes de guitares sont superbement construites. C’est là que j’ai pris du plaisir à l’écoute. Hard Rock hérité du Rock puis du Blues, il y a des passages vraiment bien fichus surtout dans les intros dont les meilleures sont pour moi Dust In The Rust ou celle tout en tapping de Enter In My World. Même impression pour les solos dont celui de Get Out Of My Way est un must. Mais alors en quoi le bas blesse vas t’on me dire ?

Je mettrai en première limite un son que je ne trouve pas optimal. Alors Redshift n’ont pas de chance, ils tombent entre deux chroniques de groupes qui ont pu mettre une baffe à ce niveau là. Après est-ce volontaire de sonner comme un vieil album de Led Zeppelin ? C’est possible vu le style du combo mais je trouve pour ma part que ça affaiblit l’impact que peuvent avoir les super riffs décrits plus haut.

Le deuxième petit bémol se trouve pour moi au niveau du chant. Mais là j’ai envie de dire que c’est une question de goût, comme je n’ai jamais été un fan du grand papy Lemmy à cause de son chant. Du coup lorsque ça arrive, j’avoue que treize titres ça fait long et mon attention se perd. Il y a un côté pénible qui joue sur mon impression mitigée de cet album. Voila mais je ne voudrais pas terminer par une mauvaise note alors je souligne aussi la ballade bien vue Rythm Of Love dont l’arpège aurait pu être composée par Scorpions ou The Eagles.

Pour conclure, j’ai envie de dire tentez quand même Redshift. Pour moi, c’est un peu comme les projets de Michael Schenker, super guitaristiquement parlant mais vocalement un peu limité. Vous aurez peut-être un autre avis. Ce n’est que mon impression donc les mecs, si vous me lisez, en foutez-vous et faites ce qu’il vous plaît. Si vous prenez du plaisir et que vous le transmettez à d’autres (que moi), c’est bien ce qui compte.

Khaos

Tracklist :

  1. Devil’s Game
  2. Dust In The Rust
  3. Freedom Is A Lie
  4. Screaming Louder
  5. Light Me Up
  6. War
  7. Statesman
  8. Enter In My World
  9. Amnesia
  10. Back In The Wild
  11. Rythm Of Love
  12. Get Out Of My Way
  13. Road Of Rock

Liens :

Site internet : http://www.redshift-band.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/redshiftmusicband/

Clip de Devil’s Game : https://www.youtube.com/watch?v=Yne55WM7DpI

Pour vous procurer l’album, M & O Music : http://www.m-o-music.com/site-metal/groupes/groupes-fiche/?groupe=200