Genre : Death Metal - Sortie : 6 octobre 2018

Genre : Death Metal – Sortie : 6 octobre 2018

Demenseed nous vient toujours de Grenoble, toujours dans l’Isère, près des montagnes là-bas. Ces p’tits gars sortent des EPs façon mitrailleuse, ça ne traîne pas ici. Le quintet est toujours composé de Luc Messina et Cédric Navarette aux guitares, de Thomas Messina à la batterie, d’Adrien Policastro à la basse et enfin de Didier Pons au chant. Après une première démo apparue en 2010 et intitulée Light Window, un EP en 2015 répondant au nom de Granite Forest, un autre EP en 2017 qui aura décoiffé et intitulé Blood Stained Lamb. Voici enfin celui qui nous concerne aujourd’hui : Growing Darkness. Tu es prêt ami métalleux, amie métalleuse ? Tant mieux. Alors pose ton séant, c’est droit devant.

Il y a peu, votre serviteur du jour avait eu le plaisir de chroniquer Blood Stained Lamb, EP pour tout défricher, tu te rappelles ? Non ? Alors tu vas tout de suite sur le site de Sons Of Metal pour relire la chronique et tu envoies un message au groupe pour t’excuser. Cela étant dit, il est temps maintenant de se pencher sur ce nouvel EP que vient de sortir le gr… Pardon ? Oui il y a trois titres et alors ? Comment ça « ça fait peu » ? Toi, tu cherches à te faire taper fort et longtemps hein ? Ça fait peu ! Non mais tu vas voir quand tu les auras pris dans la tête si ça fait peu. Oui, il y a trois titres et tant qu’ils sont bons où est le problème ? Parce qu’ils sont bons ces trois titres. L’intro qui ouvre Putrefaction Cloud se montre inquiétante à souhait mais aussi envoûtante et débouche sur un riff qui contrebalance complètement avec la vitesse de la section basse/batterie, superbe et efficace. Le son de la basse est parfait, le son global de cet opus l’est aussi, pas de doute là-dessus, la production est réussie. Ce premier titre servi par des growls profonds est le parfait bulldozer pour venir à bout de tout. Le léger break aux trois minutes et quarante et une secondes relance le riff de façon terrible. Le break suivant survenant avant les cinq minutes fait basculer le morceau dans un autre univers, un univers fait de sombre maîtrise, de maléfice et de puissance contenue. Finalement, ce premier titre est une complète réussite, n’en doutez pas une seconde. Rassurez-vous et comme nous le disions un peu plus haut, les deux titres suivants s’inscrivent la même veine, faite d’un bois imputrescible et indestructible. Eternal Flesh offre aussi la garantie d’une bonne petite baffe, plus lourd et moins rapide que son prédécesseur. Il n’en n’est pas moins destructeur, le solo de guitare l’accompagnant lui conférant encore un peu plus de crédibilité. Growing Darkness vient clore le festival en se montrant lui aussi à la hauteur des deux autres morceaux proposés sur cet EP. Le petit plus par rapport aux deux autres ? L’originalité de son riff, fait de changements de rythme qui collent parfaitement à l’ambiance. Cette voix ô combien profonde faisant le reste, aussi dangereuse que la peste, elle ne sera jamais en reste. Se termine donc cet EP que l’on peut absolument qualifier de réussi. On a hâte de voir la suite. Si vous avez l’occasion de voir le groupe live, ce doit être une bonne soirée à passer. Votre serviteur du jour en sera, et il sera dans les premiers à guetter les dates. Une dernière chose, le final de Growing Darkness est superbe.

Demenseed est un distributeur de disques en masse puisque vous pouvez noter aussi que son mega EP Granite Forest bénéficie d’une réédition et qu’il faut vous pencher dessus. Nous allons également le disséquer sous peu. Revenons en conclusion sur ce Growing Darkness qui montre une progression intéressante et continue quant à la qualité de ses compositions. Une chose à faire, se le procurer d’urgence.

Pat

Tracklist :

  1. Putrefaction Cloud

  2. Eternal Flesh

  3. Growing Darkness

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/Demenseed

Bandcamp : https://demenseed.bandcamp.com/