Gorod – Æthra : imparrable

Posté le : 31 octobre 2018 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , ,
Genre : Death Metal/Prog – Sortie : 19 octobre 2018

Genre : Death Metal/Prog – Sortie : 19 octobre 2018

Gorod nous vient de Bordeaux là-bas dans le sud-ouest. Mais oui, Gorod, bien sûr que vous connaissez amis métalleux et amies métalleuses, Gorod c’est déjà un gros morceau dans l’Hexagone et bien au-delà. Aujourd’hui, les p’tits gars viennent nous proposer leur nouvel album Aethra et ce n’est pas pour rire. Le groupe est composé de Julien « Nutz » Deyres au chant, de Mathieu Pascal à la guitare, de Ben « Barby » Claus à la basse (quel humour…), de Nicolas Alberny à l’autre guitare et enfin de Karol Diers à la batterie. Vous avez donc noté que dans le groupe nous avons Claus Barby, ainsi que Ben et Nutz. Inutile d’en rajouter, tout est déjà bien lancé là. Asseyez-vous, prenez un café ou autre chose, nous avons les Ben et Nutz donc : apéro ! C’est parti.

Quand mon collègue Kouni de Sons Of Metal me dit : « Tiens, on a le nouveau Gorod si ça te dit », votre serviteur du jour répond : « Ok je le prends ». Pourquoi ? Parce que c’est une évidence, on ne prend pas un album de Gorod comme on prend sa douche le matin. On ne fait pas ça machinalement en se disant, tiens voilà encore un groupe de Death Metal, on va faire ça et puis voilà. Non ! Un album de Gorod, ce n’est pas tout à fait pareil, et bien sûr même si l’on se doit d’apporter une même écoute pour tous les groupes, quelqu’en soit le genre (dans le Metal bien entendu), on se doit de faire doublement attention à la galette proposée. Et cela tombe très bien car nous avons la galette en question. Ce qui saute aux yeux avant de passer derrière jusqu’aux oreilles : la pochette. Oui cet artwork est assez superbe et n’est pas sans rappeler le travail du grand Druillet. Un très bon point. Notez également que c’est album a été produit par Mathieu Pasacal lui-même et que le mixage en a été confié à Daniel Bergstand de Meshuggah, excusez du peu. Nous avons tous le souvenir de A Maze Of Recycled Creeds ainsi que le terrible EP Kiss The Freak, et bien… « oui alors c’est comment ?! » Mais tais-toi impertinent ! Je vais te le dire, ce nouvel album est taillé dans la même masse, tu ne saurais être déçu mon ami. Le son est là et plutôt bien là même ! Rien à redire, le travail fait à ce niveau est parfait. Quant au contenu, nous avons là du très haut niveau. Les compositions rivalisent de maîtrise, de technique et d’originalité. Oui la maîtrise technique est réellement là et il impressionnant d’entendre certains titres comme le superbe Goddess Of Dirt, ou bien encore l’incroyable Bekhten’s Curse et son intro guitaristiquement parfaite. Inutile aussi de préciser mais nous allons le faire quand même, le chant est à la hauteur des autres instruments, puissant, éraillé. Les growls riment ici avec efficacité. Une des constantes de cet album réside dans le fait que ces musiciens font de leurs instruments le prolongement naturel de leur anatomie, rendant fusionnelle avec leur esprit la musique qui nous est proposée ici. Un exemple ? Le titre éponyme de cet album, Aethra, qui montre l’étendue du talent que possède le groupe. Pas le titre le plus rapide mais nous avons là une composition et une interprétation frisant l’exceptionnel. Il n’y a que peu de lacunes dans ce nouvel album, ou alors s’il y en a elles ne pourraient être qu’insignifiantes. Vous l’avez compris, tout l’album est du même acabit alors ne laissez pas passer un tel bijou loin de vous. Noël approche alors commandez-le, achetez-le, faîtes vous l’offrir ou faîtes comme bon vous semble, mais votre serviteur du jour va surveiller personnellement chez chacun et chacune d’entre vous le fait que vous alliez acheter cet album. Go, vous avez une petite heure, après je débarque.

Gorod vient une nouvelle fois, s’il en était besoin, d’apporter la preuve du talent qu’est le sien. Cet album touche au superbe. Il est rare de voir un groupe en capacité de produire de tels résultats dans le temps. Ce sixième album est une véritable réussite, un évènement qu’il ne faut pas mettre de côté. Cet album s’adresse à tous, amateurs de Death Metal ou non. Que cet album puisse vous porter loin messieurs et que vos attentes les moins raisonnables soient balayées bien au-delà de vos espoirs les plus fous.

Pat

Tracklist :

  1. Wolfsmond

  2. Bekhten’s Curse

  3. Aethra

  4. The Sentry

  5. Hina

  6. And The Moon Turned Black

  7. Chandra And The Maiden

  8. Goddess Of Dirt

  9. Inexorable

  10. A Light Unseen

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/GorodOfficial

Bandcamp : https://gorod.bandcamp.com/track/gorod

Clip de Bekhten’s Curse : https://www.youtube.com/watch?v=WBU1H-9yvmQ