Cult Of Fire (1) (800x533)

Ce samedi 15 Septembre 2018 était l’occasion de reprendre le chemin des concerts après d’agréables vacances. Les associations Ondes Noires, Ytormis Productions, Black Cloark Production, Ravenous Altar Festival et Egregor Records ont eu la bonne idée d’organiser ce premier festival intitulé Ravenous Altar Festival. Pour cette première édition, elles ont fait venir exclusivement les Tchèques de Cult Of Fire, les Britanniques de Grave Miasma, les Brésiliens de Grave Desecration , les Suisses de Serpens Luminis et les Français de Throane et Dysylumn.

Dysylumn

J’arrive dans une salle plongée dans une obscurité quasi totale, aux lueurs bleutées teintées de rouge. Dysylumn a déjà commencé son set. Le groupe évolue dans un style Progressive/Black Death Metal. L’occasion de nous présenter leur dernier album Occultation sorti pour le Ravenous Altar fest.

Dysylumn (2) (800x574)

Throane, Serpens Luminis

On poursuit la cérémonie avec Throane qui nous emmène dans les profondeurs des âmes sombres et désespérées dans une salle toute aussi sombre avec des titres issus de Plus une Main à Mordre, titre avec lequel il finiront leur set. Difficile de décrire davantage les atmosphères qui se dégagent de certains groupes. Il en est de même pour Serpens Luminis qui évolue dans un style lourd et oppressant issu de leur split Usque Ad Sideras et Usque Ad Inferos.

Grave Desecrator

Nous allons complètement changer de style et d’ambiance avec le groupe suivant venu tout droit du Brésil. Voilà que débarquent sur scène les diaboliques de Grave Desecrator. Ils vont nous délivrer un set puissant et endiablé de la première à la dernière note. Inutile de dire que leur style Black/Thrash/Death survitaminé contraste avec le groupe précédent mais surtout leur présence sur scène a un effet électrochoc sur le public qui se réveille d’un coup. Les Brésiliens ont sillonnés les routes d’Europe pour semer la terreur sur leur passage et le public lyonnais n’y échappe pas. Ils terminent leur tournée au Ravenous Altar fest, difficile d’imaginer qu’ils aient encore autant d’énergie à revendre. Ils sont increvables et communiquent allègrement cette énergie dévoratrice au public. Nos quatre endiablés ne laisseront pas une seconde de répit, le rythme reste soutenu et tous les titres défilent tels les tirs d’une mitraillette !

Grave Desecrator (6) (800x533) Grave Desecrator (11) (800x533)

Grave Miasma

À peine le temps de se remettre du rouleau compresseur brésilien qu’un autre arrive. Cette fois-ci, se sont les Britanniques de Grave Miasma qui nous apportent leur plein d’énergie sur scène. Un peu moins survoltés et endiablés que les Brésiliens mais ils n’en restent pas moins énergiques avec un set carré où là aussi tout s’enchaîne comme une mécanique bien huilée. Le public est bel et bien réveillé et ça brasse plutôt bien la salle.

Grave Miasma (9) (800x533)

Cult Of Fire

Changement de décor maintenant, les techniciens s’affairent minutieusement sur scène et il faut dire qu’il y a vraiment beaucoup d’objets à mettre en place. De chaque côté devant la scène se trouvent deux tables où sont posés une multitudes d’objets rituels hindous, de bougeoirs et d’encens… Et oui, pour leur unique date en France, les Tchèques de Cult Of Fire ne font pas semblant. Ils sont venus avec toute leur déco de scène traditionnelle. Rien ne doit manquer pour la grande cérémonie. Les quatre musiciens arrivent sur scène avec leur longue capes à capuche noires dont on ne peut distinguer le visage. De toutes façons celui-ci est masqué ! L’intro est inspirée de musique hindou, Cult Of Fire évolue dans un style Epic Black Metal fortement inspiré d’hindouisme et de rites védiques. Ainsi, pendant près d’une heure, les Tchèques vont nous emmener dans leur rituel occulte, sombre, au delà de la frontière de la conscience. Cult Of Fire clôturent leur cérémonie par Satan Mentor.

Cult Of Fire (16) (800x533)

Cette première édition du Ravenous Altar festival est une belle réussite. Bonne prestation scénique de Cult Of Fire, Grave Miasma, Grave Desecrator qui n’aura laissé personne indifférent, Serpens Luminis, Thraone et les Lyonnais de Dysylumn. Dans le hall d’entrée se trouvaient bien sûr les stands de merch et aussi Asgard Hass, Egregor Records. On ne peut que remercier les organisateurs qui sont Ytormis Productions, Ravenous Altar Feastival, Ondes Noires, Black Cloark Production et Egregor Records.

Melissa