decapitated010

Le rendez-vous était donné en cette froide soirée au CCO de Villeurbanne pour une soirée qui s’annonçait placée sous le signe du rentre-dedans. En effet, la diversité musicale du soir allait montrer au public comment réchauffer les métalleux et les métalleuses. Malheureusement ce CCO aura affiché une petite moitié de sa capacité côté remplissage. Cela aura eu immanquablement une incidence sur l’ambiance de la soirée. Un soir de semaine n’aidant pas, c’est évident mais regrettable pour le moins. Plongeons-nous maintenant dans cette soirée où les Polonais de Decapitated et les sudistes de Heart Attack et ACOD se sont chargés de délivrer leur message avec conviction. Dans le public, nous aurons aperçu aussi notre Julien Truchan national, hurleur des amis de Benighted venu ici apprécier le spectacle.

ACOD

acod086Les Marseillais d’ACOD avaient la lourde tâche d’ouvrir le bal dès 19h30, heure à laquelle le public n’était pas encore pleinement arrivé. La batterie située sur le côté gauche de la scène donnant également un aspect particulier car la batterie de Decapitated étant déjà en place au centre de la scène, impossible de faire mieux. Qu’à cela ne tienne, les Marseillais avaient à cœur de mettre à profit l’excellent écho de leur dernier né sorti en août dernier : The Divine Triumph. Le noir se fait et l’intro de L’Ascension Des Abysses brise le silence. Sombre ambiance. Le quintet à l’air en forme, l’impression d’énergie, de bloc résolument uni n’est rien moins que le sentiment perçu par le public qui prendra le déferlement en pleine face. En effet, après la communication établie entre le groupe et la foule, les retours semblaient unanimes sur la qualité de la prestation. Le son plus que correct aura aussi servi le groupe qui aura délivré un set bien trop court de trente minutes. Road To Nowhere et Tristis Unda auront été particulièrement appréciés. Passons sous silence le manque de chance de Raph avec un souci de batterie réglé vitesse grand V. Finalement l’on retiendra une belle prestation globale, d’un seul bloc, solide comme le roc. ACOD est puissant, à bientôt et merci.

Setlist :

  1. Intro

  2. Omnes Tenebrae

  3. Road To Nowhere

  4. Broken Eyes

  5. Beteween Worlds

  6. Tristis Unda

  7. Fleshcell

acod071 acod075
Heart Attack

heart_attack050L’instant Thrash Metal de la soirée. La solide réputation grandissante de ces autres sudistes n’est pas galvaudée, loin de là. Votre serviteur du jour ayant déjà eu la chance de les voir deux fois sur scène peut témoigner du solide de ces gars-là, autant sur disque que sur scène. Le quatuor n’est pas venu pour beurrer les sandwichs et le moment s’annonce festif. Le public bien qu’assez clairsemé est arrivé dans la salle maintenant et Heart Attack va se charger de faire monter la température du CCO. Le noir se fait et les quatre gars attaquent furieusement la scène par Burn My Flesh. La débauche d’énergie est déjà visible. Le grand gaillard qu’est Kevin, chanteur/guitariste de son état, demande au public de se rapprocher de la scène. Le son est carrément bon, puissant et clair. Le set se poursuit de manière carrée, l’efficacité est totale et la communication avec le public en place. Le public semble conquis, à l’image de mon voisin qui me glisse entre deux titres un « putain comme c’est bon ça ! », révélateur du sentiment général qui circule dans le public. Oui c’est bon ça ! When The Light Dies Down marque les esprits, les corps aussi. Kevin ne cesse d’haranguer le public en demandant circles pit et autres walls of death. Il fera même mettre le public accroupi pour le faire se lever comme un seul homme et tout le monde sautera joyeusement et furieusement par la suite, Good friendly violent fun que l’on vous dit. Le set est là encore trop court aux dires de beaucoup de monde et se terminera par Fight To Overcome qui viendra solder une prestation au top et une présence scénique de tous les instants. Pour ceux qui ne connaitraient pas encore, il est temps de vous pencher sur leur discographie. Merci les p’tits gars et à bientôt de vous revoir sur scène !

Setlist :

  1. Intro

  2. Burn My Flesh

  3. Congrats To People

  4. Face The Music

  5. Stop Pretending

  6. Lazarus

  7. When The Light Dies Down

  8. Disorder

  9. Fight To Overcome

heart_attack031heart_attack046
Decapitated

decapitated010Le clou dans le pied de la soirée. Le public venu en grande partie pour voir les quatre polonais en découdre ce soir dans le cadre de leur tournée européenne Killing The European Cult 2019 n’auront pas été déçus et ce malgré un son assez mauvais en début de set mais qui se sera arrangé par la suite. Fort heureusement car l’on avait un certain mal à entendre le guitariste sur les premiers morceaux. Cela mis à part, le groupe aura démarré très fort avec One-Eyed Nation, véritable assommoir délivré d’entrée de jeu. Le jeu de lights est volontairement dirigé vers le sombre, avec une lumière assez blafarde dans son ensemble mais cela aura collé parfaitement avec l’ambiance voulue. Le public commence à bouger beaucoup plus avec pas mal de pogos se mettant en place. Le chant est parfois difficile à capter mais le public n’en tient pas rigueur et se régale du show proposé. L’impression de densité musicale est énorme, sorte de mur de décibels déferlant sur le public. Le chanteur remerciera plusieurs fois le public en français, les breaks se font rares et nombre de titres s’abattent sur la foule comme autant de bombes sur le Viet-Nam en son temps. Never, Earth Scar et Amen, extraits du dernier album en date (Ndlr : Anticult) auront dynamité le public présent. On regrettera juste une prestation assez statique des musiciens mais une dépense d’énergie colossale à la batterie venant contrebalancer cet état de fait. Les quatre polonais reviendront pour un rappel de deux titres et laisseront la scène du CCO encore fumante. Oui ces Polonais auront affiché une belle prestation sérieuse et aboutie. Il restera au public s’étant déplacé à rentrer dans le froid, loin de la chaleur du CCO et de son équipe de Mediatone que nous remercions pour son accueil. Espérons que la prochaine date verra un CCO que l’on aime voir rempli au maximum de sa capacité. Chers amis métalleux et chères amies métalleuses, vous savez quoi faire !

Setlist :

  1. Intro

  2. One-Eyed Nation

  3. Death… Is Just The Begining

  4. Kill The Cult

  5. Post Organic

  6. Visual Delusion

  7. The Blasphemous Psalm To The Dummy God Creation

  8. Blood Mantra

  9. The Fury

  10. Day 69

  11. Homo Sum

  12. Never

  13. Earth Scar

  14. Amen

  15. Spheres Of Madness

  16. Winds Of Creation

decapitated023 decapitated021

Pat

Photos : Olivier Kunaï