Genre : Fast Rock’n’Roll - Sortie 4 avril 2019

Genre : Fast Rock’n’Roll – Sortie 4 avril 2019

Iron Bastards qui est originaire de Strasbourg a vu le jour en mai 2013. Forts de leurs deux premiers EP Wasteland sorti en février 2014, de Boogie Woogie Sessions sorti en septembre 2014, ainsi que deux albums intitulés Boogie Woogie Violence sorti en septembre 2015 et Fast And Dangerous sorti en 2016, ajoutez à cela un excellent album live intitulé Keep It Fast ! sorti en 2018, l’on peut dire que c’est plutôt costaud non ? Les trois rebelles que sont David Bour à la basse et au chant, Anthony Meyer à la batterie et David Semler aux guitares sont de nouveau là pour venir nous mettre une raclée ! Vous ajoutez une Coupe de la Ligue de football très récemment acquise et vous avez là des p’tits gars en pleine bourre (hein David ! pardon…) qui viennent nous présenter leur nouveau missile répondant au nom de Cobra Cadabra. Alors assieds-toi ami et amie amoureux du Rock’n’roll sous toutes ses formes, les Bastards sont de retour, faites-leur de la place ou sinon… tant pis pour vous. Vous êtes prévenus. C’est parti.

Chez nous, à Sons of Metal, nous suivons ces Iron Bastards depuis le début et c’est un honneur. Oui un honneur car jamais ce groupe ne nous a jamais déçu. Les musiciens d’Iron Bastards ont cette capacité de jouer le rock’n’roll comme peut le font ou savent le faire avec ce petit plus que seuls quelques grands ont reçu de l’héritage d’un certain trio que l’on regrettera à jamais. Avant d’en dire plus et autant le dire tout de suite, ce nouvel album est le meilleur du groupe à ce jour. L’écoute est jouissive, cela n’est pas sans me rappeler et j’ose le dire, le fantastique Another Perfect Day de qui vous savez et qui m’avait mis une claque énorme en cette année 1983. Voilà, c’est quelque chose qui gravite dans ces eaux-là, la même forme d’intensité. Mais arrêtons-là la comparaison car ce groupe renforce encore un peu plus son identité propre avec des compositions d’une énorme richesse, la progression est flagrante. Un des meilleurs exemples est le superbe titre Cobra Cadabra, à écouter en boucle. Mais il n’est pas le seul, loin de là. Chaque morceau se fond dans cet ensemble fait de rage et d’énergie primaire. Mais chaque titre possède aussi son identité propre et que dire de With The World On Your Side ! Le morceau préféré de votre serviteur du jour et probablement un des meilleurs morceaux de cet album, et un titre live incontournable. Vous y trouverez là des accents à l’immense Deep Purple, oui chers amis, rien moins que cela. C’est superbe. Les solos de gratte sont toujours un voyage perpétuel, rien à redire, rien à jeter, juste de bonheur, sourire et apprécier. Comme à son habitude, le chant de David est parfait de justesse et sied ô combien parfaitement à sa musique qui vous retourne tout dedans. Oui nous tenons là le meilleur, le meilleur d’un groupe en pleine possession de ses moyens. Speed Machine, Days Of Rage sont comme autant de venin que ce Cobra distillera dans vos veines. Lutter n’en vaut pas la peine, succombez, c’est terminé. Ah oui le son, c’est comment le son ? Eh bien c’est brut et propre comme il le faut, efficace sans laisser de traces. Chaque instrument est un outil conçu pour marteler votre tête, c’est du tout bon. You Only Live Twice ou l’originalité façon Bastards, où guitare et harmonica mènent une course effrénée sur la route de la démence. Cette démence se poursuit avec le fabuleux Riffpower où l’impression que l’excellent ne s’arrête plus sur ce disque. Et ce Stay Off The Line qui renforce encore plus le sentiment de tenir entre les mains le parfait rejeton d’Another Perfect Day. Papa Lemmy doit bien se marrer et se sentir fier d’un tel résultat. La fête prend fin avec Outside The Nest, « Never say you’re too old, to hope for a better world ». Où là encore ce blues autour des deux minutes et cinquante secondes apporte une nouvelle preuve de l’effet de surprise, de la recherche permanente de la mélodie, du frisson. Bref, du toujours bon. Incontestablement, Iron Bastards a mis la barre très haut, ne reste qu’à s’incliner devant telle réussite. Aux deux David et à Anthony, un seul mot me vient à l’esprit au terme de cette écoute : bravo.

Iron bastards, nous vous l’avons déjà dit, mais putain on vous aime motherfuckers ! La progression sur ce disque est énorme, la réussite est totale, bestiale, létale, fatale. Cet album est une cure de jouvence, un moment de rock’n’roll rare et se montrant tout aussi dangereux que le curare. Une dernière chose, ils se produiront cet été au Sylak Open Air Festival de Saint-Maurice de Gourdans dans l’Ain, alors il ne faudra pas les manquer. Tu sais quoi faire maintenant, non ? Alors tu achètes ce nouvel album incontournable et tu vas les voir jouer live. Ce n’est pas une recommandation, c’est un ordre.

Pat

Tracklist :

  1. Inside The Nest

  2. Cobra Cadabra

  3. Days Of Rage

  4. Bad Dream

  5. With The World On Your Side

  6. Speed Machine

  7. You Only Live Twice

  8. Riffpower

  9. Feel It In Your Bones

  10. Stay Off The Line

  11. Outside The Nest

Liens :

Page Facebook : www.facebook.com/ironbastardsrocknroll

Bandcamp : https://ironbastards.bandcamp.com/

YouTube, extrait Riffpower : https://www.youtube.com/watch?v=HDTlYZbC7WI