Elyose – Reconnexion

Posté le : 02 mai 2019 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , ,
Genre : Metal industriel - Sortie : septembre 2018

Genre : Metal industriel – Sortie : septembre 2018

Elyose, c’est pour moi un premier souvenir lors de la tournée de Tarja Turunen en 2014. La découverte d’un groupe de première partie sympathique qui cherche à créer son univers mais avec encore des aspects perfectibles. Ensuite, l’album Ipso Facto (2016) était passé entre mes oreilles sans me convaincre d’en faire une chronique. Cette fois-ci, il en est autrement avec Reconnexion car c’est pour moi tout ce qu’un groupe doit faire pour espérer progresser et percer. L’univers musical original des débuts s’est affirmé, la production a été améliorée, les compositions se montrent plus rentre-dedans, plus variées avec des refrains très accrocheurs. Justine (chant), Ghislain (basse), Marc (guitare) et Pat (batterie) ont monté le level de plusieurs crans pour nous offrir Reconnexion. Déjà la pochette, le choix des couleurs, des symboles et des polices d’écritures nous fait entrer dans un univers futuriste où l’espoir résiste au milieu des ténèbres.

Dès l’intro du premier titre nommé Un autre été, j’ai été captivé par la qualité des samples. Ça émerge de partout, le béton au milieu des arbres, l’usine en plein désert. Le fond sonore au clavier sera varié sur tout l’album, le tout dans un univers personnel et pas du tout redondant. Le son claque avec une guitare bien agressive, une batterie présente et carrée. La basse, habituellement tellement noyée dans les mixages apporte ici tout son intérêt. Et on entend que le gars ne se contente pas de juste jouer la même notre grave que la guitare. Il y a des vraies lignes derrière et ça relève toute la musique. Puis la voix de Justine, que dire… Veux-tu m’épouser ? Une grande douceur dans le timbre tout en pouvant envoyer de grosses vibes dans les refrains. Je suis séduit. Métal symphonique ? Parce qu’il y a une femme au chant et des claviers ? Certes, on peut faire une petite similitude avec Delain si on se concentre sur les refrains hyper catchy. Mais ça s’arrête là, les sons sont plutôt orientés Metal indus.

Reconnexion me remémore aussi l’album Fallen d’Evanescence avec ses contrastes de voix et le son des guitares. Un petit focus aussi sur les paroles car on peut chanter du Metal en français, c’est pas impossible. Et en plus sortir des textes intelligents, tout ce que sait faire Elyose, des paroles auxquelles on peut facilement s’identifier. Les refrains restent en tête comme un générique de Disney mais est-ce pour autant orienté pop ? Je dirais non car Elyose veille à toujours contrebalancer ces moments par d’autres plus noirs et ténébreux. C’est le cas par exemple avec le deuxième titre Psychosis où Marc Jansen (Epica) vient prêter sa voix. Entourées d’une guitare rythmique bien saturée, les deux voix sont magnifiées et on prend une bonne claque de décibels. Puis ça retourne dans un refrain à t’accompagner jusque dans tes rêves. De tout là-haut, il fait sautiller pour essayer d’y aller, pour voir. Puis on passe à Asymétrie et son ambiance futuriste et robotique, le rythme se fait plus saccadé, certains passages musicaux agrémentent des voix parlées.

Je retiens aussi Mes 100 ciels (beau jeu de mots avec l’essentiel) que vous pouvez voir en clip. De nouveau un refrain à se graver derrière le front, sur une ambiance sonore de générique de film signé Luc Besson. Puis on retombe dans du massif mais néanmoins très réussi avec Veuve noire. Cette araignée mortelle dont la femelle bouffe le mâle après l’accouplement. On se demande quand ça s’arrête, quand ils sortiront un titre « remplissage » un peu moins réussi et je n’ai pas trouvé. Les deux voix rendent le morceau Mes mots qui me viennent intéressant avant qu’une version acoustique de Contretemps termine l’album dans le calme.

Que dire après ça ? Et bien jeunes gens d’Elyose, continuez. Un album de cette qualité qui plus est auto-produit, mérite au moins obtenir un retour sur investissement. Donc ça s’achète, de préférence à la sortie des concerts (moins d’intermédiaires) ou sur leur webshop. C’est ce que nous devons tous faire pour soutenir la scène française lorsqu’elle est talentueuse.

Khaos

Tracklist :

  1. Un autre été

  2. Psychosis

  3. De tout là-haut

  4. Asymétrie

  5. Folle alliée

  6. Mes 100 ciels

  7. A cœur perdant

  8. La veuve noire

  9. Les mots qui me viennent

  10. Contretemps (acoustic)

Liens :

Site internet : http://www.elyose.com/?fbclid=IwAR37bFKUdckhn6uiYujzvj1yc_RxR8D6wXDbXjs6ws6sGezkYQtMSzYhNEg

Page Facebook : https://www.facebook.com/ElyoseOfficial/

Clip Mes 100 ciels : https://www.youtube.com/watch?v=CAwDBV5kBJ4&feature=youtu.be&fbclid=IwAR13CdGBeG-izTGkc2gLhEFPeTz8trElPNZMXHXTgj6WhVARpr-MD-oWrQo